Mercredi 26 mai
13:00

Mercredi 26 mai

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
BV
13:00 - 13:45

BIENVENUE

13:00 - 13:45 Conseillère santé au Ministère de l'Enseignement supérieur. Christine AMMIRATI (Chef de pôle) (Amiens, France)
13:00 - 13:45 Président d’honneur. Jean SIBILIA (Strasbourg, France)
13:00 - 13:45 Président de la SIFEM. Bernard CHARLIN (Montréal, Canada)
13:00 - 13:45 Responsable Alumni PSS. Racha ONAISI (Médecin Généraliste, CCU-MG) (Bordeaux, France)
Auditorium
13:45

Mercredi 26 mai

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
PU
13:45 - 14:30

PAROLES D'USAGERS
Qu’attendez-vous de la formation des professionnels de santé ? Que devrait-on améliorer ? Qu’avez-vous à dire aux formateurs et aux enseignants en sciences de la santé ?

Modérateurs : Joel LADNER (Médecin hospitalo-uniniversitaire) (Rouen, France), Jean SIBILIA (Strasbourg, France)
13:45 - 14:30 Une patiente. Nathalie DEPARIS (Paris, France)
13:45 - 14:30 Un étudiant en médecine. Clément MURA (Strasbourg, France)
13:45 - 14:30 Un étudiant en soins infirmiers. Tom HAUSER (ESI de 3ème année) (Haguenau, France)
13:45 - 14:30 Une étudiante en maïeutique. Marie CACHERA (Strasbourg, France)
13:45 - 14:30 Un étudiant en chirurgie dentaire. Jules ROSE (Strasbourg, France)
13:45 - 14:30 Une étudiante en masso-kinésithérapie. Éléonore STRENTZ (Etudiante) (Strasbourg, France)
Auditorium
14:30

Mercredi 26 mai

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
AAGTR1
14:30 - 16:00

ACTIVITÉ D'APPRENTISSAGE EN GROUPE - TABLE RONDE
Quelle pourrait être la place des patients dans la formation et l’évaluation des étudiants ?

Modérateurs : Jean JOUQUAN (Professeur) (Brest, France), Christelle SORDET (Strasbourg, France)
Intervenants : Alexandre BERKESSE (Montréal, Canada), Nathalie DEPARIS (Paris, France), Olivia GROSS (Chercheuse) (Bobigny, France)
Auditorium

Mercredi 26 mai

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
AT1
14:30 - 16:00

ACTIVITÉ D'APPRENTISSAGE EN GROUPE
ATELIER 1

14:30 - 16:00 #21522 - Comment créer un [bon] test de concordance de script (TCS) ?
Comment créer un [bon] test de concordance de script (TCS) ?

Identifier les principes du TCS

Créer des items de TCS



A partir d’une exploration active des connaissances et représentations antérieures des participants, l’animateur proposera une co-construction des principes des TCS. Les apports théoriques (si nécessaires) utiliseront cette exploration préalable dans une logique socioconstructiviste. Il sera proposé aux participants de créer dans questions de TCS relatives à leur champ disciplinaire pour contextualiser au mieux les apprentissages dans une logique d’authenticité des tâches formatives

Accueil - 5 min Exploration des connaissances et représentations antérieures : qu'est-ce qu'un TCS ? Pourquoi et comment utiliser cet outil ? Activité en plénière avec des post-it ou via Slido - 15 min Présentation des concepts-clés des TCS. Apports théoriques selon les résultats de l’activité précédente (1) - 15 min Activité de création de questions de TCS. Création de questions en individuel selon le champ disciplinaire de chacun puis échanges en petits groupes sur les difficultés ressenties éventuelles - 20 min Rétroaction en plénière sur les productions - 10 min Présentation d’un outil informatique permettant de sélectionner les questions et de valider le test. Discussion des stratégies pour limiter les biais du TCS du fait des stratégies de réponse des étudiants (2) - 20 min Conclusion sur les points clés- 5 min

1. Dory V, Gagnon R, Vanpee D, Charlin B. How to construct and implement script concordance tests: insights from a systematic review. Med Educ. juin 2012;46(6):552‑63. 2. Lubarsky S, Dory V, Meterissian S, Lambert C, Gagnon R. Examining the effects of gaming and guessing on script concordance test scores. Perspect Med Educ. juin 2018;7(3):174‑81.
Mathieu LORENZO (Strasbourg)
Salle 01

Mercredi 26 mai

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
AT2
14:30 - 16:00

ACTIVITÉ D'APPRENTISSAGE EN GROUPE
ATELIER 2

14:30 - 16:00 #21959 - Comment rédiger une station ECOS ?
Comment rédiger une station ECOS ?

-       Connaitre le déroulement d’un examen ECOS

-       Connaitre les bases de rédaction d’une station ECOS : savoir rédiger le scénario, les consignes données à l’étudiant et au patient standardisé et la grille d’évaluation de la station

-       Tester la qualité d’une station ECOS par la simulation



En partant de l’exploration des connaissances antérieures des participants, nous utiliserons une pédagogie active afin d’expliciter les notions d’ECOS et de patient standardisé, dans la stratégie d’évaluation des apprentissages dans une approche par compétences. Nous proposerons différents temps de travaux en petits groupes afin de rédiger des exemples de stations ECOS, incluant le scénario, les grilles d’évaluation et les consignes à l’étudiant et au patient standardisé. Ces travaux seront ensuite mis en commun, notamment sur le plan des difficultés rencontrées et des questions, auxquelles le groupe sera invité à répondre en fonction des expériences de chacun.

La réforme du 2e cycle des études médicales impose une forte implication des enseignants universitaires. Cette réforme comporte l’intégration des ECOS dans la formation et l’évaluation. Afin de permettre aux enseignants de s’approprier cet outil pédagogique, nous avons souhaité proposer un atelier d’écriture de stations ECOS. Cet atelier va permettre de présenter les ECOS en tant qu’outil pédagogique, le concept de patient standardisé dans le cadre de la réforme du 2e cycle des études médicales (en France) et d’en préciser les définitions. Au-delà de l’aspect purement certificatif de la réforme du 2e cycle, nous élargirons également la discussion à l’utilisation formative des ECOS. Ainsi aucun prérequis n’est nécessaire, et cet atelier est ouvert à tous les profils de participants, sans restriction aux enseignants impliqués dans la réforme du 2e cycle des études médicales. Nous proposerons une mise en pratique aux participants, en leur proposant de rédiger une station ECOS et de réfléchir aux éléments nécessaires à sa bonne réalisation, puis de tester les stations rédigées entre participants afin d’évaluer leur qualité et de pouvoir les améliorer. En fin d’atelier, nous mettrons en commun les réflexions qui auront émergé des petits groupes ayant testé entre eux leurs stations, nous inviterons le groupe à répondre à ces réflexions et nous aborderons la notion de standardisation.

1. Nestel D, Bearman M, editors. Simulated patient methodology: theory, evidence, and practice. Chichester, West Sussex ; Malden, MA: Wiley Blackwell; 2015. 168 p. 2. Harden RM, Gleeson FA. Assessment of clinical competence using an objective structured clinical examination (OSCE). Med Educ. 1979;13(1):39–54. 3. Medical Council of Canada. Lignes directrices sur l’élaboration de cas d’examen clinique objectif structuré (ECOS) [Internet]. 2013. Available from: http://mcc.ca/media/Lignes-directrices-ECOS.pdf
Carine ZUMSTEIN, Philippe GUILLOU (Strasbourg)
Salle 02

Mercredi 26 mai

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
AT3
14:30 - 16:00

ACTIVITÉ D'APPRENTISSAGE EN GROUPE
ATELIER 3

14:30 - 16:00 #20772 - Comment évaluer et optimiser le développement de la réflexivité des étudiants à l'aide de la grille REFLECT ?
Comment évaluer et optimiser le développement de la réflexivité des étudiants à l'aide de la grille REFLECT ?

- Définir le concept de réflexivité

- Identifier les enjeux et les défis en lien avec l'évaluation de la réflexivité

- Utiliser la version française de la grille REFLECT



Nous prévoyons un temps d’exploration des attentes des participants (tour de table) et de leurs connaissances sur le sujet (techniques de brainstorming) ainsi que les stratégies d’évaluation déjà utilisées. Les enjeux et défis liés à l’évaluation de la réflexivité seront identifiés à l’aide de travaux en groupes (recours à des techniques d’animation type méthode des ambassadeurs ou méthode des blasons ou débat boule de neige) Nous proposerons également aux participants d’utiliser la grille sur une trace d’apprentissage, d’abord individuellement puis d’échanger en petits groupes sur les points positifs et les difficultés éventuelles rencontrées avant une mise en commun en plénière.

La réflexivité est considérée par de nombreux auteurs comme une composante essentielle du professionnalisme et de l’identité professionnelle. La dimension réflexive est aussi essentielle au développement des compétences professionnelles, constitutive de leur fonctionnement et de leur développement. Il ne s’agit pas d’une capacité intuitive ou innée : son développement durant les cursus de formation en sciences de la santé est donc primordial. L’utilisation d’outils comme le portfolio a notamment pour objectif de développer la posture réflexive des étudiants. Parmi les différents contenus possibles des portfolios, le recours à la production de traces écrites d’apprentissages fait partie des outils pédagogiques développés pour promouvoir l’activité réflexive des étudiants. Toutefois, il n’existait jusqu’ici aucun outil validé en langue française permettant d’évaluer la réflexivité des traces écrites d’apprentissage. Nous avons développé la version française de la grille REFLECT afin de permettre cette évaluation pour promouvoir le développement de la posture réflexive des étudiants, à l’aide notamment de l’enrichissement de la rétroaction fournie par les superviseurs, ainsi que par l’auto-évaluation permettant une planification des apprentissages. Nous prévoyons le déroulé suivant : - Introduction et exploration des attentes (5mn) - Définir la démarche réflexive (20 mn) : brainstorming (logiciel de sondage en ligne/nuage de mots) - Présentation de la version française de la grille REFLECT et utilisation par les participants (30mn) - Identification des enjeux et défis liés à l’évaluation de la réflexivité (25 à 30 mn) - Conclusion et dernières questions éventuelles (5mn)

Miller-Kuhlmann R, O’Sullivan PS, Aronson L. Essential steps in developing best practices to assess reflective skill: A comparison of two rubrics. Medical Teacher 2016;38:75–81. Nguyen QD, Fernandez N, Karsenti T, Charlin B. What is reflection? A conceptual analysis of major definitions and a proposal of a five-component model. Medical Education 2014:1176–89. Wald HS, Borkan JM, Taylor JS, Anthony D, Reis SP. Fostering and evaluating reflective capacity in medical education: developing the REFLECT rubric for assessing reflective writing. Acad Med 2012;87:41–50.
Racha ONAISI, Mathieu LORENZO (Strasbourg)
Salle 03

Mercredi 26 mai

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
AT4
14:30 - 16:00

ACTIVITÉ D'APPRENTISSAGE EN GROUPE
ATELIER 4

14:30 - 16:00 #25492 - Comment développer des stratégies communicationnelles utiles en lien avec la vaccination anti-COVID 19 et destinées au patient réticent ou désinformé.
Comment développer des stratégies communicationnelles utiles en lien avec la vaccination anti-COVID 19 et destinées au patient réticent ou désinformé.

- Objectifs de l’atelier pour les participants :

Au terme de l’atelier, les participants seront en mesure de :

 

·         Décrire les arguments utiles pour réfléchir à la vaccination avec le patient, tout en évitant les écueils et les inconvénients de la contradiction et du débat.

·         Mettre en pratique des stratégies communicationnelles utiles pour

o   1) accueillir le patient réticent ou qui doute de la vaccination et

o   2) faciliter le développement d’un réel partenariat « patient-professionnel de santé ».

·         Faire de la "e-éducation thérapeutique", entre autres, en suggérant une prescription d'Internet valide, pertinente et adaptée au sujet de la vaccination.



Buts de l’atelier · Outiller les enseignants afin qu’ils préparent leurs étudiants et assistants à la rencontre avec des patients réticents à la vaccination · Identifier les effets sur la communication médecin-patient et sur l'adoption du vaccin de l'intrusion de messages contradictoires et de théories conspirationnistes sur la sécurité de la vaccination anti-COVID 19 dans les médias et les réseaux sociaux. · Identifier des stratégies communicationnelles adaptées à la disposition de la personne à se faire vacciner. · Orienter la personne réticente ou désinformée vers des ressources fiables en lien avec la vaccination.

- Contexte : La vaccination suscite beaucoup de polémiques et de réticences en France, au Québec et dans le Monde. Particulièrement en France où, selon Larson 40% des français estiment que les vaccins ne sont pas sûrs (moyenne des 63 autres pays étudiés : 13%). La pandémie de Covid 19 a amené le développement de nouveaux vaccins de technologies diverses voire inédites. Grâce à Internet, s’informer est maintenant à la portée de tous. Il est largement consulté par la population pour y rechercher des informations sur l’utilité, les avantages et les risques potentiels de ces nouveaux vaccins. Il est compliqué pour la population générale de faire le tri entre les communications à vocation marketing des laboratoires pharmaceutiques, les déclarations des politiques du monde entier, les allégations trompeuses des anti-vaccins et le discours scientifique de leurs soignants. Dans ces conditions , les patients seront exposés à des informations leur faisant craindre la vaccination anti-COVID19. Les médecins se retrouvent ainsi confrontés à la nécessité d’informer, de persuader et de faire davantage de pédagogie aux patients qui ne savent plus qui croire. Ils doivent donc s'engager dans un dialogue avec leur patient pour identifier, avec lui, l'intérêt de se faire vacciner. L'intrusion d’informations multiples souvent contradictoires, de théories conspirationnistes et de fausses croyances sur les vaccins sont susceptibles d'influencer profondément la communication patient-médecin rendant le colloque de moins en moins singulier, et les patients de moins en moins "partenaires". - Méthodes: Au cours d'un atelier interactif de 90 minutes, les participants seront amenés en petits groupes à analyser et discuter des vignettes cliniques illustrant certains enjeux communicationnels rencontrés chez des patients qui sont réticents ou qui doutent de la vaccination. De courtes présentations théoriques seront exposées au cours de l’atelier. Enfin, un document d’accompagnement, incluant des références et des liens pertinents, sera disponible.

• La communication professionnelle en santé 2ème édition sous la direction de Richard C et Lussier M-T. Editions du Renouveau Pédagogique (Saint-Laurent, Québec). 2016 • H.J. Larson et al. The State of Vaccine Confidence 2016: Global Insights Through a 67-Country Survey.. EBioMedicine 12 (2016) 295–301 (https://doi.org/10.1016/j.ebiom.2016.08.042) • Sondagar Chandni, Xu Ruotian, Dubé E. Vaccine acceptance : How to build and maintain trust in immunization. Can Commun Dis Rep. 2020 May 7th: 46(5):155-159
Pierrik FOSTIER, Marie-Thérèse LUSSIER (Montréal, Canada), Claude RICHARD
Salle 04

Mercredi 26 mai

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
AT5
14:30 - 16:00

ACTIVITÉ D'APPRENTISSAGE EN GROUPE
ATELIER 5

14:30 - 16:00 #25507 - La formation par concordance (FpC). Comment utiliser les principes de la FpC pour développer le raisonnement clinique des apprenants en sciences de la santé ?
La formation par concordance (FpC). Comment utiliser les principes de la FpC pour développer le raisonnement clinique des apprenants en sciences de la santé ?

1-     

Expliquer les principes de la FpC ;

2-     

Rédiger une vignette clinique pour solliciter le raisonnement clinique des apprenants;

3-     

Concevoir une synthèse éducative selon les intentions pédagogiques d’un programme de formation;4-      Énumérer les modalités de sollicitation des experts-panélistes.



L’atelier interactif vise à expérimenter la conception d’une formation par concordance (FpC) dans un programme de formation médicale en milieu académique ou en milieu clinique. Seront décrites les principales étapes de construction du dispositif éducatif. L’atelier s’appuiera sur des exemples et des exercices de rédaction où seront explorés les points clés à l’élaboration de la FpC.

La Formation par concordance (FpC) est une modalité de formation en ligne qui place les apprenants en situation professionnelle et qui sollicite des microjugements sur des questions fréquemment rencontrées dans la pratique clinique. Pour chaque question auquel l’apprenant répond, une rétroaction est automatisée et basée sur les réponses préalablement données par experts-panélistes [1, 2]. L’apprenant peut ainsi (1) s’autocalibrer en découvrant comment sa réponse se situe par rapport à celles des panélistes, (2) explorer le raisonnement clinique des panélistes à l’aide des explications que ceux-ci ont données à leurs réponses puis (3) découvrir un message synthèse pour approfondir des thèmes abordés dans la situation. Les recherches sur l’utilisation de la FpC ont inscrit l’apport pédagogique de celle-ci dans une approche pédagogique de compagnonnage cognitif [2], soit un partage entre des experts et des apprenants des stratégies cognitives et métacognitives sollicitées lors de la résolution de situations [3].

1. Charlin, B., et al., Concevoir une formation par concordance pour développer le raisonnement professionnel : quelles étapes faut-il parcourir ? Pédagogie médicale, 2018. 19: p. 143-149. 2. Fernandez, N., et al. Learning-by-Concordance (LbC): introducing undergraduate students to the complexity and uncertainty of clinical practice. Canadian Medical Education Journal, 2016. 7, e104-e113. 3. Deschênes, M.-F., J. Goudreau, and N. Fernandez, Learning strategies used by undergraduate nursing students in the context of a digital educational strategy based on script concordance: A descriptive study. Nurse Education Today, 2020. 95: p. 1-9.
Marie-France DESCHÊNES, Riendeau TANIA (Montréal, Canada)
Salle 05

Mercredi 26 mai

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
AT6
14:30 - 16:00

ACTIVITÉ D'APPRENTISSAGE EN GROUPE
ATELIER 6

14:30 - 16:00 #22293 - Examen Clinique Objectif Structuré (ECOS) : rédiger un scénario devient facile grâce à la méthode SIMPS ! (partie 1).
Examen Clinique Objectif Structuré (ECOS) : rédiger un scénario devient facile grâce à la méthode SIMPS ! (partie 1).

 

Objectifs de l’Atelier

·       Connaitre la méthode SIMPS en 5 étapes

·       Appliquer cette méthode dans la rédaction d’un scénario d'ECOS

·       Discuter des différences selon les contextes (apprentissage et ECOS)

·       Discuter des défis selon les différentes professions de santé

 



Principes pédagogiques : constructivisme. Apprentissage interactif et expérientiel: pratiquer, questionner, réfléchir et transposer dans son domaine d’enseignement. Organisation de l’atelier : Nous nous consacrerons à l’écriture d’un scénario d’ECOS. Chaque étape sera démontrée par un exemple afin que les participants rédigent leur scénario en direct. Des modèles de grille d’observation, de listes de contrôles et de logistique seront fournis. Le travail pourra se faire en petits groupes en ligne par affinité de spécialité ou professionnelle.

Rédiger une station d'ECOS avec patient standardisé est un exercice exigeant. La littérature propose de nombreux articles sur le développement, la mise en œuvre et l’évaluation des ECOS, mais peu aborde le processus de rédaction. Bien souvent, les enseignants partent d’un cas clinique vu dans leur pratique pour rédiger une station. Mais un bon cas clinique ne fait pas toujours une bonne station d’évaluation. Partir des compétences ou objectifs d'apprentissage nous parait préférable car cela permet d’intégrer une logique pédagogique dans les scénarios. Les éléments cliniques servent uniquement à mettre du réalisme dans la simulation. Nous avons systématisé une méthode en 5 étapes pour bâtir une station d’ECOS. Cette méthode permet de suivre le fil rouge de ce que nous voulons évaluer pour développer les consignes pour toutes les parties impliquées dans un ECOS : l’étudiant, l’examinateur, le patient standardisé, les outils d’évaluation et la logistique. Nous avons appelé cette méthode SIMPS. Elle peut aussi s’appliquer dans un contexte d’apprentissage avec des patients simulés. Cet atelier ne concerne pas le développement, l’organisation et l’évaluation des ECOS mais des références seront données à ce sujet.

1. Daniels VJ, Pugh D. Twelve tips for developing an OSCE that measures what you want. Medical Teacher. 2018;40(12):1208-13. 2. LIGNES DIRECTRICES sur L’ÉLABORATION de cas D’EXAMEN CLINIQUE OBJECTIF STRUCTURÉ (ECOS) : https://mcc.ca/media/Lignes-directrices-ECOS.pdf
Isabelle BURNIER (Ottawa, Canada), Frédéric LAUNAY
Salle 06
16:00

Mercredi 26 mai

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
RA
16:00 - 16:10

LANCEMENT DU RALLYE

Conférenciers : Valérie CAMPILLO-PAQUET (Maitre de conférence) (Aix-en-Provence, France), Anne DEMEESTER (Maitre de Conférences) (Marseille, France)
16:10 16:10 - 16:30 / PAUSE ET VISITE VIRTUELLE DES POSTERS
16:30

Mercredi 26 mai

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
PE1
16:30 - 17:30

PAROLES D'EXPERTS

Modérateur : Anne DEMEESTER (Maitre de Conférences) (Marseille, France)
16:30 - 17:30 10 minutes pour avoir les idées claires sur le concept de compétence. Jacques TARDIF (Sherbrooke, Canada)
16:30 - 17:30 Une idée qui vaut la peine d’être partagée : mieux comprendre l'incertitude en médecine pour former les médecins. Baptiste MOTTE (Médecin) (Lille, France)
16:30 - 17:30 Conférence exceptionnelle : les grands mythes de l’éducation médicale (« ce que l’on croit vrai, mais qui ne l’est pas »). Mathieu NENDAZ (Médecin) (Genève, Suisse)
Auditorium
18:30 WORLD APÉRO ALUMNI La formation à l'air du COVID