Mardi 26 janvier
13:30

Mardi 26 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
00
13:30 - 13:45

Accueil à la visioconférence du CFA 2021

Visioconférences
13:45

Mardi 26 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
01
13:45 - 13:55

Introduction par la Présidente de l'ASFERA.

Pr Evelyne GÉHIN
Visioconférences
13:55

Mardi 26 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
01bis
13:55 - 14:00

Introduction de la conférence plénière

par le Dr Olivier WITSCHGER, Vice-président ASFERA
Visioconférences
14:00

Mardi 26 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
03
14:00 - 14:40

Conférence Plénière

14:00 - 14:40 #24854 - Possibilities and limitations of low cost PM sensors.
Possibilities and limitations of low cost PM sensors.

Depuis quelques années, des micro-capteurs d’aérosols dits « à bas coût » ont fait leur apparition sur le marché. Ceux-ci sont devenus très populaires dans la communauté scientifique des aérosols mais aussi auprès des citoyens. Leurs prix varient d’environ 20 à 500 €. Leurs prix offrent évidemment de nouvelles possibilités, comme par exemple la mise en place de réseaux intégrant de nombreux capteurs permettant de surveiller la qualité de l’air, en atmosphère générale ou à l’intérieur de locaux de travail. Toutefois, il existe plusieurs limites à leurs utilisations, notamment lorsque les taux d’humidité dans l’air sont élevés. Dans ce contexte, un sécheur de faible coût a été mis au point permettant de pallier l’effet de l’humidité. Ce dispositif a été testé durant plusieurs semaines avec le micro-capteur NovaFitness SDS011 dans le cadre d’une campagne de mesure des concentrations PM10 en extérieur. Les résultats obtenus montrent une très bonne concordance avec la méthode de référence gravimétrique. En outre, les concentrations PM2.5 sont également très bien corrélée (R2 > 0.96) à celles obtenues à l’aide d’un dispositif de prélèvement à point fixe MPGII (fraction alvéolaire). Cette corrélation est quasiment identique pour six aérosols d’essais de nature, forme et distribution granulométrique différentes. Un facteur de correction unique a donc été déterminé pour l’ensemble des micro-capteurs et aérosol d’essais faisant concorder à ±30% près les concentrations PM2.5 aux données de référence. 

Dr Christof ASBACH (Duisburg, Allemagne), M. NOTHHELFER, T. JAKUBCZYK, O. SPERBER, A. M. TODEA, H. KAMINSKI
Visioconférences
14:40

Mardi 26 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
04
14:40 - 15:39

Posters en 180 secondes

Président de séance : François GENSDARMES (IRSN/PSN-RES/SCA) (Vice-président ASFERA)
14:40 - 14:43 Introduction à la présentation des posters.
14:43 - 14:46 #24821 - P1 - NOAA LCS : un projet de recherche prénormative sur l'application des micro-capteurs d'aérosols pour la mesure des NOAA sur les lieux de travail.
P1 - NOAA LCS : un projet de recherche prénormative sur l'application des micro-capteurs d'aérosols pour la mesure des NOAA sur les lieux de travail.

Ce travail a pour objectif de présenter le travail de recherche prénormative qui ont été engagés par le CEN/TC137 afin d’étudier l’application des micro-capteurs d’aérosols pour l’évaluation de l’exposition professionnelle aux nano-objets, leurs agrégats et agglomérats (NOAA). Le projet « NOAA LCS » mobilise plusieurs partenaires européens (DGUV, INRS, IUTA, LNE et TNO). Six micro-capteurs différents, présélectionnés suite à une revue de littérature, sont actuellement en cours d’étude dans les laboratoires et leurs performances seront évaluées sur des lieux de travail où sont manipulés des NOAA. Les résultats permettront d’établir une stratégie d’évaluation des expositions professionnelles qui prendra la forme d’un rapport technique (TS) dont la publication est prévue en 2023.

Benjamin SUTTER (Vandoeuvre-lès-Nancy), Sébastien BAU, Xavier SIMON, Raphaël PAYET, Alexis BOIVIN, Olivier WITSCHGER, Alexandre BESCOND, François GAIE-LEVREL
14:46 - 14:49 #24810 - P2 - Protocole expérimental pour caractériser les performances des capteurs à bas coût pour la surveillance de la qualité de l'air dans un environnement contrôlé.
P2 - Protocole expérimental pour caractériser les performances des capteurs à bas coût pour la surveillance de la qualité de l'air dans un environnement contrôlé.

Les capteurs bas coût représentent une technologie prometteuse pour la mesure de la pollution de l’air. Le principal avantage concerne l’amélioration de la couverture spatio-temporelle. Cependant, la justesse et la fiabilité de ces technologies doivent être évaluées. Dans ce travail, nous présentons un protocole expérimental permettant leur caractérisation métrologique dans un environnement contrôlé en température et en humidité pour différentes concentrations d’aérosols.

Alexandre BESCOND (PARIS), François GAIE LEVREL, Christophe SUTOUR, Tatiana MACE
14:49 - 14:52 #24822 - P3 - Developpement de nouveaux microcapteurs basés sur un système d'imagerie pour la mesure des particules et des pollens.
P3 - Developpement de nouveaux microcapteurs basés sur un système d'imagerie pour la mesure des particules et des pollens.

Les microcapteurs de particules sont très généralement des compteurs optiques avec un flux d’air libre.  La mesure du nombre et des concentrations massiques de particules repose sur les propriétés de diffusion de la lumière et sur des hypothèses concernant la sphéricité et densité des particules. La précision des mesures des concentrations massiques des particules (PM10, PM2.5, PM1) issues de ces capteurs est fortement dépendante de la stabilité du débit d’air, des hypothèses concernant la nature des particules mais également de la limite de détection des particules < 0.3 µm. D’autre part, les particules telles que les pollens, outre leurs concentrations, nécessitent l’identification des espèces allergisantes réalisée généralement par un système de microscopie optique volumineux et non automatisé. En fixant les particules sur un support, un nouveau prototype pour la mesure des particules est développé lors d’une collaboration entre le MIT et eLichens permettant de diminuer la limite de détection des particules (PM < 0.1 µm) et de les imager. Le système compact d’imagerie sans lentille du CEA a également été testé pour l’identification des pollens. Les résultats étant concluant, un démonstrateur temps-réel de microcapteur de pollen basé sur ce système est en cours d’élaboration.

A. CHANG, R. KARNIK, H. DUPREZ, O. BLANC, C. PAULUS, J.-M. ROUX, J. ALLARD (Grenoble), P. JALLON
14:52 - 14:55 #24826 - P4 - Analyse de données issues d'instruments de mesures en temps réel pour la cartographie spatiotemporelle des polluants dans l'air des lieux de travail : Premiers résultats.
P4 - Analyse de données issues d'instruments de mesures en temps réel pour la cartographie spatiotemporelle des polluants dans l'air des lieux de travail : Premiers résultats.

La présente communication propose de faire un état d’avancement du projet concernant l’analyse de données Une étude est en cours à l’INRS visant à concevoir des réseaux de capteurs pour polluants particulaires et gazeux en vue d’établir une cartographie spatiotemporelle utilisable dans les environnements professionnels. A ce stade, des méthodes, fondées sur le krigeage, ont été proposées pour l’analyse des données spatiotemporelles provenant des mesures effectuées par un réseau de capteurs Gaz dans un environnement professionnel. Les facteurs importants à prendre compte dans l’analyse ont été mise en évidence. Si les mesures n’ont pas permis de conclure concernant l’effet de la disposition des capteurs et des sources sur les résultats observés, les cartes obtenues sont opérationnelles et permettent de mieux comprendre les phénomènes. Un protocole a été mis en place pour une étude en conditions contrôlées. L’étude sera poursuivie avec des essais en conditions contrôlées intégrant le déploiement d’un réseau de capteurs pour particules, la prise en compte de et la faisabilité de fusion des données de cartographies spatiotemporelles avec d’autres données

Philippe FLORES, Philippe DUQUENNE (Vandoeuvre-lès-Nancy), Karine GÉRADIN, Bruno GALLAND, Nathalie MONTA, Patrick MARTIN, Sebastian MIRON
14:55 - 14:58 #24829 - P5 - Développement d'un protocole d'évaluation en chambre atmosphérique de préleveurs de particules employés dans le cadre d'études toxicologiques : (1) détermination des conditions de génération.
P5 - Développement d'un protocole d'évaluation en chambre atmosphérique de préleveurs de particules employés dans le cadre d'études toxicologiques : (1) détermination des conditions de génération.

Les dispositifs de prélèvement de particules atmosphériques actuels ne permettent pas d’effectuer de façon satisfaisante des analyses toxicologiques, en raison de l’utilisation d’un support (filtres) pouvant induire un impact sur la modification physico-chimique des particules ce qui est peu adapté pour les analyses toxicologiques (e.g. in vitro). C’est pourquoi un intérêt est porté sur de nouvelles technologies utilisées dans le domaine des bioaérosols permettant des prélèvements directement dans un milieu approprié pour exposer ultérieurement les cellules (e.g. prélèvement en milieu liquide) mais dont l’efficacité de collecte selon la taille des particules est inconnue. Le papier présenté ici s’intéresse au développement d’un protocole d’évaluation de tels préleveurs en chambre atmosphérique, pour lever ces inconnues. Les premiers essais de générations (tests de différents paramètres de génération, choix du matériel) y sont présentés. In fine, l’objectif est d’appréhender la méthode la plus adaptée permettant une collecte suffisante de particules pour une meilleure sensibilité et induisant l’impact le plus limité sur la modification physico-chimique des particules pour les analyses toxicologiques.

Ambre DELATER (Verneuil-en-Halatte), Brice BERTHELOT, Laurent MEUNIER, Jessica QUERON, Isabelle COLL
14:58 - 15:01 #24819 - P6 - Retour sur un mini-chargeur de la littérature (Han, 2008).
P6 - Retour sur un mini-chargeur de la littérature (Han, 2008).

Nous construisons un mini-chargeur de particules selon les indications d’un article de la littérature (Han, 2008). Le coeur est un ioniseur formé de fibres de carbone. Ses performances sont comparées à celles de l’article originel. Les résultats sont tout-à-fait compatibles, mais montrent l’intérêt de travailler à la tension relativement basse, ce que ne permet pas notre dispositif. Une étude de l’écoulement de l’air montre qu’il est favorable à un bon fonctionnement.

Simon CLAVAGUERA (Grenoble), Arnaud GUIOT, Michel POURPRIX, Christophe BROUARD, Philippe BERNE
15:01 - 15:04 #24830 - P7 - Electro-collection dans un chargeur à décharge couronne : conséquences sur la charge et la pénétration.
P7 - Electro-collection dans un chargeur à décharge couronne : conséquences sur la charge et la pénétration.

Cette étude se focalise sur les conséquences de la collection électrostatique des particules sur les électrodes d’un chargeur pointe-cylindre développé pour la mesure de concentration massique des particules inférieures à 2,5 µm (PM2.5). L’objectif est de corréler la masse déposée dans le chargeur aux modifications du courant de décharge électrique et des conditions de charge des aérosols (répartition spatiales des ions et du champ électrostatique). Les résultats montrent que pour des particules liquides d’huile le chargeur doit être en position verticale pour éviter la déstabilisation des conditions de charge. Pour des particules solides de NaCL une masse déposée de 10 mg induit une réduction de 10 % du courant de décharge et des niveaux de charge en sortie du chargeur ainsi qu’une augmentation de la pénétration des particules. Ces résultats préliminaires permettent de définir des recommandations en termes de stabilité du chargeur et de définir un indicateur pour imposer le nettoyage du chargeur.

Nicolas JIDENKO, Wen Cheng GONG, Chuen-Jinn TSAI, Jean-Pascal BORRA (Gif-sur-Yvette)
15:04 - 15:07 #24832 - P8 - Composés semi-volatils: une nouvelle définition pour de meilleurs prélèvements.
P8 - Composés semi-volatils: une nouvelle définition pour de meilleurs prélèvements.

Partant du constat que les définitions existantes des composés organiques semi-volatils sont insuffisantes et qu’elles induisent en erreur les concepteurs et utilisateurs des méthodes de prélèvement, les auteurs ont eu pour objectif de redéfinir la propriété semi-volatile de ces composés avec le point de vue du préleveur. La limite entre non volatilité et semi-volatilité et la limite entre semi-volatilité et volatilité ont été précisées par ce travail bibliographique et théorique.

Benjamin SUTTER (Vandoeuvre-lès-Nancy), Gaël MAFETY
15:07 - 15:10 #24809 - P9 - Mécanismes de remise en suspension particulaire par impact de jets liquides contaminés sur une surface.
P9 - Mécanismes de remise en suspension particulaire par impact de jets liquides contaminés sur une surface.

Cet article présente principalement des éléments bibliographiques sur la production d’aérosols suite à l’impact d’un jet de liquide sur une surface solide. Ce travail se focalise essentiellement sur les mécanismes se produisant dans la zone d’impact car, à l’état actuel, les phénomènes se produisant dans cette zone ne sont pas bien appréhendés. Ces mécanismes responsables de la production d’aérosols sont d’une part la fragmentation du film de liquide et d’autre part la génération de bulles d’air sur la surface du liquide, source de production d’aérosols par éclatement.

M. MBAYE (Gif-sur-Yvette Cedex), M. SOW, C. JOSSERAND
15:10 - 15:13 #24839 - P10 - Evolution des émissions expiratoires bucco-nasales.
P10 - Evolution des émissions expiratoires bucco-nasales.

Une étude bibliographique a été réalisée sur les émissions expiratoires bucco-nasales. Cette étude présente les différents paramètres physiques à prendre en compte ainsi que leurs influences sur l’évolution de ces émissions expiratoires. Les mécanismes de transport et d’atomisation sont décrits à partir de travaux expérimentaux et numériques rapportés dans la littérature. Ces mécanismes font apparaître deux catégories d’objets : de très fines particules appelées aérosols et de plus grosses gouttes dont la taille varie entre quelques dizaines et quelques centaines de microns. Ces objets sont en quantité variable et se propagent différemment selon certains paramètres portant sur le mode d’expiration considéré, le sujet expirant et l’environnement.

Louise COTTIER, Salsabil DANNANE, Christophe DUMOUCHEL, Marie-Charlotte RENOULT (Saint Etienne du Rouvray)
15:13 - 15:16 #24798 - P11 - Captage des aérosols générés lors de soins bucco-dentaires.
P11 - Captage des aérosols générés lors de soins bucco-dentaires.

L’OMS indique que la COVID-19 « se transmet principalement d’une personne à l’autre par le biais de gouttelettes respiratoires expulsées par le nez ou par la bouche lorsqu’une personne malade tousse, éternue ou parle. » De fait, les dentistes sont particulièrement exposés à cette maladie et de manière générale à toutes celles se transmettant de façon similaire, comme la grippe ou la tuberculose. En effet, les soins bucco-dentaires incluent régulièrement des traitements qui génèrent des aérosols composés de salive et de sang qui sont expulsés de la bouche du patient. Ces aérosols peuvent contenir des bactéries ou des virus et peuvent atteindre le personnel directement, rester en suspension dans la salle de soin ou se déposer sur les surfaces. Cela peut mener à une contamination à la fois du personnel et des patients suivants plusieurs minutes après la consultation, par contact direct avec les aérosols ou indirect avec les surfaces contaminées. Les systèmes de ventilation pourraient permettre de limiter le risque de contamination mais tous les cabinets ne sont pas équipés de systèmes de ventilation et les moyens de captage à la source des aérosols restent peu répandus. Des mesures spécifiques ont été recommandées durant la pandémie de COVID-19 par l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes. Ces mesures étaient nécessaires dans le contexte d’urgence rencontré à ce moment mais sont difficilement applicables à long terme. Il convient alors de déterminer des pistes d’amélioration de captage des aérosols dans les cabinets dentaires afin de réduire les risques de propagation des virus et bactéries via les aérosols générés par les soins bucco-dentaires. Préalablement à la réalisation d’une étude sur ce sujet, cette revue bibliographique détaille les connaissances actuelles sur la génération d’aérosols lors de soins bucco-dentaires et l’efficacité des moyens de captage actuels.

Alexandre JENFT (Vandoeuvre-lès-Nancy), Romain GUICHARD
15:16 - 15:19 #24803 - P12 - Evaluation des performances des masques grand public à usage non sanitaire par la DGA durant la crise sanitaire covid-19.
P12 - Evaluation des performances des masques grand public à usage non sanitaire par la DGA durant la crise sanitaire covid-19.

Durant le confinement lié à la pandémie de COVID-19, la Direction Générale de l’Armement (DGA) a mis en place un processus d’évaluation rapide permettant d’évaluer des prototypes de masques filtrants alternatifs aux masques normés, afin de participer à l’action interministérielle dans le cadre de la mobilisation inédite de l’ndustrie française pour produire des nouvelles catégories de masques à usage non sanitaire. Cet article a pour but de présenter comment les masques grand public à usage non sanitaire (UNS) ont été évalués et comment la montée en cadence des essais a évolué, au niveau des bancs d’essais et des protocoles de test.

Clovis SAUZARET (Vert-le-Petit), Florence DESCHAMPS, Damien PRESLE
15:19 - 15:21 #24812 - P13 - Détection de l'ARN de SARS-CoV-2 dans l'air intérieur d'un bâtiment.
P13 - Détection de l'ARN de SARS-CoV-2 dans l'air intérieur d'un bâtiment.

Un des enjeux de la crise du Covid-19 est de comprendre un possible risque de transmission du virus par l’air dans les environnements intérieurs. Afin de rechercher le virus dans ce type de matrice, notre société a développé une méthode de prélèvement et d’analyse le plus robuste possible en s’appuyant sur son expertise et sur les travaux scientifiques internationaux. Les phases de prélèvement, de concentration, d’extraction et de quantification de l’ARN du virus ont été testés en laboratoire ou sur le terrain pour proposer une solution la plus sensible possible.

Jean BAUDE (QUINCIEUX), Semcheddine CHERRAD, Nicolas BELLE, Vincent MAIRE, Cindy BOUVIER, Sébastien VACHER
15:21 - 15:24 #24815 - P14 - Détection de virus dans l'air avec les échantilloneurs d'air Coriolis.
P14 - Détection de virus dans l'air avec les échantilloneurs d'air Coriolis.

La pandémie actuelle de Covid-19 a montré la vulnérabilité de nos systèmes de santé face aux infections virales sans traitement connu. Comprendre la transmission du SARS-CoV-2 dans l’air est une étape cruciale pour stopper la pandémie et mettre en place les mesures de prévention et de contrôle appropriées. Dans cet article, nous présentons comment les échantillonneurs d’air Coriolis (Bertin Technologies, Montigny-le-Bretonneux, France) peuvent être utilisés pour la détection de virus dans l’air ambiant. Nous décrivons également un exemple d’utilisation du Coriolis μ en milieu hospitalier pour monitorer la présence du SARS-CoV-2 par le biais des techniques de RT-qPCR et de culture.

Floriane COHEN (Montigny-le-Bretonneux), Sophie DUBACQ, Martin SERRANO SANCHEZ
15:24 - 15:27 #24816 - P15 - Travaux d'intercomparaison en vue d’harmoniser la validation des methodes de mesure des bioaerosols : description de la methodologie.
P15 - Travaux d'intercomparaison en vue d’harmoniser la validation des methodes de mesure des bioaerosols : description de la methodologie.

La mesure de l’exposition des travailleurs aux bioaérosols nécessite une démarche métrologique particulière qui apporte des informations utiles pour la prévention. De nombreuses méthodes de mesure existent, toutefois, les normes existantes sont trop générales pour permettre une réelle harmonisation des pratiques. Se basant sur des travaux de recherche, ce projet a pour objectif principal de proposer des préconisations sur la mise au point et la validation des méthodes de prélèvement et d’analyse des bioaérosols. Pour ce faire, des travaux d’inter-comparaison sur la mesure de bioaerosols expérimentaux seront menés avec deux autres équipes reconnues au niveau international. Une démarche expérimentale harmonisée ainsi qu’une procédure commune de recueil et de traitement des résultats seront employées.

Pauline LOISON (Vandoeuvre-lès-Nancy), Lise ALONSO, Catherine COULAIS, Cécile DZIURLA, Clara POGNER, Nathalie TURGEON, Xavier SIMON
15:27 - 15:30 #24835 - P16 - Comparaison de deux outils bioinformatiques pour l'étude de la biodiversité des bioaérosols dans les lieux de travail.
P16 - Comparaison de deux outils bioinformatiques pour l'étude de la biodiversité des bioaérosols dans les lieux de travail.

Connaître la biodiversité des bactéries et des champignons dans les atmosphères de travail est devenu essentiel pour mieux appréhender l’exposition aux bioaérosols et réduire le risque d'exposition. La mise en culture est la méthode la plus utilisée pour identifier et quantifier les bioaérosols, mais n'identifie que 1 à 10% des micro-organismes. D'autres méthodes basées sur la biologie moléculaire, comme le séquençage à haut débit (HTS), permettent d'étudier la quasi-totalité des microorganismes d'un échantillon d'aérosol. Le HTS nécessite une analyse bioinformatique pour identifier et quantifier la communauté microbienne. Plusieurs outils bioinformatiques existent, mais aucune information n'est disponible concernant leurs similitudes ou leurs différences. Dans ce travail, nous avons comparé deux outils bioinformatiques largement utilisés, Mothur et FROGS, sur des échantillons d'aérosols d'une usine de tri de déchets. Les deux outils apportent des résultats similaires pour l’identification des phylums les plus abondants. Ce travail mérite d'être approfondi au niveau du genre et pourquoi pas en intégrant d'autres outils de bioinformatique.

Lise ALONSO (Vandoeuvre les Nancy), Jodelle DEGOIS, Philippe DUQUENNE
15:30 - 15:33 #24807 - P17 - Dispositif de diagnostic rapide de l'intégrité des filtres à particules de moteurs diesel.
P17 - Dispositif de diagnostic rapide de l'intégrité des filtres à particules de moteurs diesel.

L’émission de particules fines lors de la combustion du carburant dans les moteurs diesels pose des problèmes tant sur le plan sanitaire que sur le plan climatique. Depuis plusieurs années, des normes visant à réduire cette pollution sont mises en place et ont conduit notamment à l’installation de filtres à particules (FAP) en sortie d’échappement. L’encrassement continu de ces filtres nécessite d’estimer leur état sous peine de les rendre inefficaces. Nous avons développé un nouveau capteur optique rapide breveté permettant d’évaluer l’intégrité physique des FAP sur les engins non-routiers et d’indiquer, si nécessaire, leur remplacement afin de maintenir une efficacité optimale et une émission polluante réduite

Joris LEGLISE (BUC), Ghassen DHAOU, Vincent CRENN, David LE DUR, Denis BÉMER, Mathieu MARCHAL, Yves MORÉLE
15:33 - 15:36 #24806 - P18 - Caractérisation des propriétés des suies générées par un miniCAST Diesel et comparaison à des suies de moteur Diesel.
P18 - Caractérisation des propriétés des suies générées par un miniCAST Diesel et comparaison à des suies de moteur Diesel.

Les émissions particulaires de suie, issues des moteurs, sont l'un des principaux contributeurs aux émissions de particules fines dans les zones urbaines. Afin contrôler ces émissions, savoir mesurer la taille des particules et leur concentration en conditions réelles de roulage est nécessaire, requérant de nouvelles technologies de capteur. Dans ce but, disposer de générateurs de suie représentatifs revêt un grand intérêt. Le générateur de suie miniCAST à base de propane a longtemps été utilisé à ces fins et a été largement caractérisé. Cependant, le dispositif est limité à un seul carburant, avec la faiblesse inhérente de n'imiter que partiellement les particules de suie pour des carburants liquides tels que le Diesel et le Kérosène. Le but de cette étude et de caractériser le miniCAST 5201 D à combustible liquide en termes de gamme de fonctionnement, de stabilité de production et de morphologie des particules qu’il génère dans des conditions de laboratoire contrôlées.

Mouad DAOUDI (Rueil-Malmaison), Guillaume LEFEVRE, Philipp SCHIFFMANN, Matthieu LECOMPTE, Arnaud FROBERT, Stephane RAUX, Alessandro FACCINETTO, Pascale DESGROUX
15:36 - 15:39 #24838 - P19 - Substitut de moteurs d'avions pour recherche en laboratoire.
P19 - Substitut de moteurs d'avions pour recherche en laboratoire.

Les émissions issues des moteurs aéronautiques ont un impact sur le climat et la qualité de l’air, dans et autour des aéroports. Il existe différentes options pour réduire les émissions des aéronefs, basées notamment sur le développement de nouveaux carburants alternatifs. Un brûleur mini-CAST, adapté à la combustion de carburants liquides, est utilisé comme source représentative et reproductible pour la production de suies similaires à celles des émissions des moteurs d'avions. Ce travail vise à caractériser physiquement et chimiquement les émissions du CAST et à étudier sa stabilité afin de pouvoir en faire usage sur des bancs d’essais et lors de futures campagnes nécessitant une source de combustion fiable.

Rafaël BARRELLON (PALAISEAU CEDEX), Antoine BERTHIER, David DELHAYE, Ismaël ORTEGA, Frédéric SER, Cristian FOCSA
Visioconférences
15:39

Mardi 26 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
05
15:39 - 15:50

PRÉSENTATION DES PARTENAIRES EXPOSANTS

Visioconférences
15:50

Mardi 26 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
05bis
15:50 - 15:55

Pause

Visioconférences
15:55

Mardi 26 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
06
15:55 - 16:45

Sessions Posters et Visite de l'exposition

(Salles des posters et des exposants)
Visioconférences
16:45

Mardi 26 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
07
16:45 - 17:45

Assemblée Générale de l'Asfera

Visioconférences
Mercredi 27 janvier
09:00

Mercredi 27 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
08
09:00 - 09:10

Accueil à la visioconférence

Visioconférences
09:10

Mercredi 27 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
09
09:10 - 12:40

Métrologie des aérosols

Présidents de séance : Sébastien BAU (responsable d'études) (Vandoeuvre-lès-Nancy), Jeanne MALET
09:10 - 09:30 #24796 - Etude des performances de deux compteurs individuels à noyaux de condensation.
Etude des performances de deux compteurs individuels à noyaux de condensation.

Bien qu'une variété d'instruments soit disponible sur le marché, les compteurs de particules à noyaux de condensation (CPC) constituent les dispositifs les plus souvent déployés en hygiène du travail pour évaluer l'exposition aux aérosols submicroniques suivant la métrique nombre. Récemment, les premiers CPC individuels ont été conçus par une société américaine, Enmont LLC (Environmental Monitoring Technology). Dans ce travail, les performances de deux nouveaux modèles, les PUFP C110 et C200, ont été caractérisées en laboratoire. Nos résultats expérimentaux mettent en évidence que les réponses des deux CPC individuels étudiés sont comparables et satisfaisantes, de l’ordre de +20% par rapport à la concentration de référence (TSI 3752). Il est cependant important de noter que leurs réponses sont affectées par la taille des particules ainsi que leur nature hydrophobe. De plus, des courbes d'efficacité de comptage ont été établies, conduisant à un d50 d'environ 20-25 nm, tandis que le temps de réponse à 95% s'est avéré être de 3 à 4 secondes.

Sébastien BAU (Vandoeuvre-lès-Nancy), Raphaël PAYET
09:30 - 09:50 #24799 - Calibration et impact de la paramétrisation de la température sur le diamètre de découpage du CPC A20 d'Airmodus.
Calibration et impact de la paramétrisation de la température sur le diamètre de découpage du CPC A20 d'Airmodus.

La mesure de particules nanométrique dans l´atmosphère est devenu un sujet crucial pour la compréhension du mécanisme climatique de la Terre. Nous utilisons couramment des compteurs à particules condensées (CPC) dans ce but. De récentes recherches ont montré l’impact du réglage des températures sur le diamètre de découpage de CPC TSI (eau ou n-butanol). Pourtant il existe d’autres entreprises qui produisent des instruments de mesure (i.e. Airmodus). Dans cette étude, nous nous intéresserons à l’impact de différents réglages de température sur le diamètre de découpage du CPC à n-butanol A20 d’Airmodus, ainsi que de l’impact sur l’efficacité de détection de cet instrument.

Loïc GONZALEZ (Vienne, Autriche), Joonas VANHANEN, Paul WINKLER
09:50 - 10:10 #24820 - Validation des concentrations massiques mesurées par une microbalance à élément oscillant (TEOM) pour l’étude des performances d’instruments en temps réel.
Validation des concentrations massiques mesurées par une microbalance à élément oscillant (TEOM) pour l’étude des performances d’instruments en temps réel.

Du fait de leur aptitude à mesurer des événements transitoires de courte durée, les compteurs optiques de particules (COP) et les photomètres sont largement utilisés pour la caractérisation des aérosols dans les atmosphères de travail. Malgré la nécessité de déterminer un facteur de calibration pour obtenir des données de concentrations massiques plus précises pour un aérosol donné, des comparaisons avec des mesures gravimétriques sont très rarement mises en œuvre et les utilisateurs travaillent quasi exclusivement avec les données brutes non corrigées. Ce travail a pour objectif de comparer les concentrations massiques mesurées par un TEOM à des mesures gravimétriques sur filtre ou des concentrations massiques mesurées par un photomètre (TSI AM510) et un COP (TSI OPS3330). Des aérosols d’essais ont été générés avec un générateur à brosse tournante (PALAS RBG-1000), un générateur par décharge électrique (PALAS GFG-1000) ou un nébuliseur de type Laskin. Les concentrations instantanées moyennes mesurées par le TEOM sont en bon accord avec les mesures de concentrations massiques obtenues par gravimétrie sur une plage comprise entre ~0,1 et ~100 mg.m-3. Dans le cas d’un aérosol bimodal de NaCl, les données brutes de l’AM510 sont corrélées de manière satisfaisante avec celles du TEOM ; les données brutes de l’OPS3330 sous-estiment quant-à-elles les concentrations massiques mesurées par le TEOM d’un facteur ≥2.

Xavier SIMON (Vandoeuvre-lès-Nancy), Axel LEROY, Véronique KOEHLER, Virginie MATERA, Sébastien BAU
10:10 - 10:30 #24824 - Test des performances d’un dispositif pour le prélèvement personnel des aérosols semi-volatils dans un banc de génération d’aérosols organique.
Test des performances d’un dispositif pour le prélèvement personnel des aérosols semi-volatils dans un banc de génération d’aérosols organique.

Dans cet article, nous présentons les tests de performance d’un dispositif de prélèvement appelé SADS, basé sur le principe de l’impacteur virtuel, lorsqu’il est utilisé pour échantillonner la phase particulaire d’un aérosol semi-volatil. Les tests sont réalisés dans un banc de génération d’aérosols organiques. Les résultats des tests mettent en lumière certains facteurs réduisant l’efficacité de collecte de la phase particulaire, tels que le dépôt très important des particules dans le dispositif. Agir sur ces facteurs permettrait de concevoir un dispositif plus performant.

Noredine REKEB (Nancy), Emmanuel BELUT, Benjamin SUTTER, Gehin EVELYNE
10:30 - 11:00 PAUSE – VISITE DE L’EXPOSITION.
10:30 - 10:35 PRÉSENTATION SOCIÉTÉ TSI.
10:35 - 10:40 PRÉSENTATION SOCIÉTÉ LVM’AIR.
11:00 - 11:20 #24823 - Mesure de taille de suies dans une flamme stratifiée et swirlée par diffusion angulaire haute cadence.
Mesure de taille de suies dans une flamme stratifiée et swirlée par diffusion angulaire haute cadence.

Les travaux présentés dans cette étude concernent des mesures de tailles de particules de suie produites lors de la combustion de l’éthylène. La flamme étudiée est représentative des conditions aéronautiques, c’est-à-dire turbulente, stratifiée (fort gradient spatial de richesse) et swirlée (écoulement rotatif). La diffusion élastique de la lumière est utilisée afin de déterminer la taille des particules de suie. Cette technique est appliquée ici dans un plan à l’aide d’une nappe laser ainsi que de trois caméras disposées à trois angles de diffusion différents. En effet, l’intensité de la lumière diffusée, résultante de l’interaction entre un faisceau laser et l’aérosol, varie en fonction de l’angle auquel on collecte le signal. Cette variation angulaire est une signature de la taille des particules étudiées. Puisque la flamme étudiée est turbulente donc instationnaire, des caméras haute-cadence sont utilisées permettant un suivi dynamique de la taille des particules dans la flamme.

Maxime BOUVIER (Saint Etienne du Rouvray), Jérôme YON, Franck LEFEBVRE, Gilles GODARD, Gilles CABOT, Frédéric GRISCH
11:20 - 11:40 #24818 - Etude de la réponse d'un capteur résistif aux suies produites par un solvant industriel.
Etude de la réponse d'un capteur résistif aux suies produites par un solvant industriel.

Au cours d’un incendie dans une Installation Nucléaire de Base (INB), les principales conséquences en termes d’émission d’aérosols sont la mise en suspension de particules radioactives et la production de suies. Ce travail s’inscrit dans le cadre d’une thèse portant sur l’étude du dépôt des suies dans les locaux, afin de prédire les quantités d’aérosols participant au colmatage des filtres à Très Haute Efficacité (THE). L’objectif final est de développer un dispositif multi-capteurs pour la quantification, en continu, des suies déposées sur les parois d’un local en situation d’incendie. Cette communication présente la qualification du capteur résistif qui sera utilisé pour la collecte et la détection des suies issues de la dégradation d’un mélange de Tributylphosphate (TBP) / Tetrapropylène Hydrogéné (TPH).

Amel KORT (Paris), François-Xavier OUF, Thomas GÉLAIN, Jeanne MALET, Riadh LAKHMI, Philippe BREUIL, Jean-Paul VIRICELLE
11:40 - 12:00 #24837 - Validation du protocole de mesure de dépôt d'aérosols dans une gaine de réseau de ventilation de taille industrielle.
Validation du protocole de mesure de dépôt d'aérosols dans une gaine de réseau de ventilation de taille industrielle.

Le dépôt d’aérosols dans les gaines des réseaux de ventilation joue un rôle important dans les transferts de pollution particulaire. Jusqu’à présent, les études de dépôt portaient majoritairement sur des lignes de prélèvement d’aérosols (de dimension de l’ordre du cm) ou des gaines droites de réseaux de taille réduite (diamètre hydraulique Dh d’environ 15 cm) et le plus souvent circulaires. Aujourd’hui, il est important d’obtenir des résultats sur des gaines de taille industrielle (Dh = 50 cm) rectangulaires, pour s’assurer qu’un effet d’échelle ne biaise pas les résultats des calculs prospectifs obtenus par application de modèles développés pour des gaines circulaires de petites dimensions. De plus, les études de singularités, comme les coudes, restent rares à ces dimensions. Une étude expérimentale est donc en cours sur un banc d’essais de l’IRSN composé d’un réseau de ventilation de grande échelle. Des premières expériences en amont et en aval d’un coude ont permis de valider le protocole de mesure de dépôt.

Delphine COSTA (Gif-sur-Yvette), Jeanne MALET, Evelyne GÉHIN
12:00 - 12:20 #24813 - Sensibilité à la taille des aérosols de la télédétection lidar (UV, VIS) résolue en polarisation.
Sensibilité à la taille des aérosols de la télédétection lidar (UV, VIS) résolue en polarisation.

La télédétection lidar est d’un intérêt majeur pour notre connaissance de l’aérosol atmosphérique car elle permet d’accéder à la distribution spatio-temporelle des aérosols, avec de nombreuses applications aussi bien dans le domaine de la qualité de l’air que de l’observation du climat terrestre. On se propose ici de présenter les résultats de deux publications récentes, parues en 2019 et en 2020 dans Remote Sensing et Optics Letters (Miffre et al., 2019, 2020) permettant d’évaluer quantitativement la sensibilité de la mesure lidar à la distribution de taille des aérosols. L’étude proposée, réalisée à partir d’un télédétecteur lidar (UV, VIS) résolu en polarisation, montre l’intérêt et la sensibilité de la Télédétection lidar, capable d’adresser des gammes de taille aussi faibles que 40 ± 10 nm, correspondant à la croissance par condensation qui suit le processus de nucléation dans l’atmosphère

Alain MIFFRE (VILLEURBANNE), Danaël CHOLLETON, Patrick RAIROUX
12:20 - 12:40 #24842 - Mesures à haute résolution dans le temps de la cinétique d'évaporation des gouttelettes et de l'imagerie de cristallisation des particules.
Mesures à haute résolution dans le temps de la cinétique d'évaporation des gouttelettes et de l'imagerie de cristallisation des particules.

In this article, we study the influence of the drying kinetics of a droplet on the morphological characteristics of the particles produced, in order to model the aerodynamic properties of the aerosols thus formed.

We present the development of a new device allowing to analyze in detail the evaporation of droplets, from their production to the formation of a dry particle, including the nucleation of the first crystals. This experiment makes it possible to study the evaporation of the drops with a temporal resolution lower than a microsecond, and thus to detect very precisely, by image analysis, the start of crystallization. We present a first study carried out on an inorganic salt and which shows, depending on the drying conditions, a wide variety of particle morphologies.

Daniel HARDY (Bristol, Royaume-Uni), J. S. WALKER, P. LEMAITRE, J. P. REID
Visioconférences
12:40

Mercredi 27 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
10
12:40 - 14:00

PAUSE DÉJEUNER ET VISITE DE L’EXPOSITION

(Salles virtuelles des exposants)
12:40 - 12:45 PRÉSENTATION SOCIÉTÉ AIRINSPACE.
12:45 - 12:50 PRÉSENTATION SOCIÉTÉ ENVICONTROL.
12:50 - 12:55 PRÉSENTATION SOCIÉTÉ TECH SYSTEMES.
Visioconférences
14:00

Mercredi 27 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
11b
14:00 - 14:05

Introduction de la conférence plénière

par le Dr Philippe DUQUENNE
Visioconférences
14:05

Mercredi 27 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
11a
14:05 - 14:40

Conférence Plénière

14:05 - 14:40 #24855 - Débat autour du rôle des aérosols dans la transmission de la COVID-19 et défis de la recherche.
Débat autour du rôle des aérosols dans la transmission de la COVID-19 et défis de la recherche.

L’étude du rôle des bioaérosols dans la transmission de la COVID-19 est complexe et l’urgence mène à une mobilisation sans précédent des ressources scientifiques mondiales. Le débat sémantique entourant la définition même des aérosols en début de pandémie a semé la confusion et les experts en transmission des maladies infectieuses et en hygiène du travail ont confronté leur vision des risques et des modèles de transport des différentes familles de particules aéroportées. Cette conférence présentera les fondements de la science des bioaérosols, les outils pour étudier les aérosols de SARS-CoV-2, autant sur le terrain qu’en laboratoire, les diverses sciences mises à profit, les connaissances les plus importantes que les chercheurs ont en main et les défis associés à cette recherche. Un modèle de transmission aérosols sera aussi proposé, basé sur les informations disponibles dans la littérature actuelle.

Pre Caroline DUCHAINE (Québec, Canada)
Visioconférences
14:40

Mercredi 27 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
11
14:40 - 17:10

Aérosols et Covid-19

Présidents de séance : Philippe DUQUENNE (INRS, Département Ingénierie des Procédés) (Vandoeuvre-lès-Nancy), Evelyne GÉHIN (Université Paris-Est Créteil, CERTES) (Créteil)
14:40 - 15:00 #24845 - Une revue sur les techniques de caractérisation des émissions oropharyngées.
Une revue sur les techniques de caractérisation des émissions oropharyngées.

Cet article présente une revue bibliographique des techniques expérimentales utilisées pour la caractérisation des gouttelettes générées lors des différentes activités respiratoires. Ces techniques sont classées en deux catégories : les techniques intrusives et les techniques non intrusives. L’impact du choix de la métrologie sur les paramètres mesurés sera discuté.

Khansa MAHJOUB MOHAMMED MERGHANI (Creteil), Benoit SAGOT, Evelyne GÉHIN, Charles MOTZKUS
15:00 - 15:20 #24817 - Analyse de sensibilité de la dispersion de gouttelettes aux conditions d’émission et a l’air ambient.
Analyse de sensibilité de la dispersion de gouttelettes aux conditions d’émission et a l’air ambient.

Nous présentons une méthodologie pour analyser la sensibilité et quantifier l’incertitude des résultats de simulation numérique obtenus dans le contexte de la dispersion de gouttelettes dans l’air. La méthodologie se fonde sur les outils existants d’analyse de sensibilité (notamment la méthode de Sobol). L’intérêt de recourir à ces outils d’analyse de grands nombres de résultats est illustré à travers deux situations: un cas simplifié sans écoulement fluide environnant et un cas réaliste avec écoulement fluide. Les résultats préliminaires permettent d’identifier les paramètres influençant les résultats numériques mais montrent une forte sensibilité à l’observable choisie pour l’analyse.

Christophe HENRY (Sophia Antipolis), Kerlyns MARTINEZ-RODRIGUEZ, Angelo MURRONE, Nicolas RUTARD, Hervé GUILLARD, M. BOSSY
15:20 - 15:50 #24836 - Caractérisation d'aérosols émis lors de pratiques instrumentales et vocales face au contexte covid-19.
Caractérisation d'aérosols émis lors de pratiques instrumentales et vocales face au contexte covid-19.

Depuis l’émergence de l’épidémie de Covid-19, la transmission du virus par voie aérosol est étudiée avec attention. Cette étude a consisté à caractériser la concentration totale et la distribution en taille d’aérosols (de quelques nanomètres à plusieurs microns) émis par un large spectre d’instruments à vents et de chanteurs en déployant des instruments de mesure sur le terrain. L’effet cumulatif d’un orchestre et d’un chœur a également été évalué en se plaçant à trois distances différentes de la source allant d’un champ très proche à lointain, représentatives du risque potentiel de contamination inter-musiciens et inter-chanteurs, du chef d’orchestre et du 1er rang du public.

Vincent CRENN (BUC), Gwendoline SMITH, David LE DUR, Milena CRETON, Michael JOUSSERAND, Tristan SOUBRIE, Julien NECHAB, Romain VIALA
15:50 - 16:10 Pause - Visite de l'exposition.
15:50 - 15:55 PRÉSENTATION SOCIÉTÉ ADDAIR.
15:55 - 16:00 PRÉSENTATION SOCIÉTÉ BERTIN INSTRUMENTS.
16:10 - 16:30 #24833 - Influence des moyens de génération et de mesure des aérosols sur l’efficacité de filtration des masques chirurgicaux.
Influence des moyens de génération et de mesure des aérosols sur l’efficacité de filtration des masques chirurgicaux.

Les efficacités de filtration de masques chirurgicaux ont été évaluées expérimentalement pour différentes particules : DEHS, alumine, poudre Holi et NaCl, en fonction de différentes conditions de génération et de comptage d’aérosols (compteurs optique et aérodynamique). Les efficacités de filtration ont été déterminées à partir des mesures réalisées sur des échantillons de masques neufs non traités (avec charge électrostatique) et préalablement exposés à une vapeur d’isopropanol (sans charge électrostatique). Les résultats ont mis en évidence que la nature des aérosols influe significativement sur les résultats d’efficacité de filtration pour les masques chargés comme déchargés ; les charges portées par les particules contribuent à l’amélioration de l’efficacité des masques.

Aurélie JOUBERT (Nantes), Ala BOUHANGUEL, Yves ANDRÈS, Laurence LE COQ
16:30 - 16:50 #24841 - Caractérisation des performances des masques barrière à usage non sanitaire : Inter comparaison des protocoles d’essais et premiers enseignements.
Caractérisation des performances des masques barrière à usage non sanitaire : Inter comparaison des protocoles d’essais et premiers enseignements.

Pour endiguer la récente pandémie de Covid-19, la France a pris des mesures pour mettre rapidement à la disposition de la population des masques de protection respiratoire efficaces. Les laboratoires en capacité de réaliser des mesures d’efficacité et de perméabilité de matériaux filtrants ont été sollicités pour mettre en œuvre des bancs d’essais permettant de caractériser les media filtrants utilisés pour la confection des masques dits « barrière » ou « grand public » en termes d’efficacité de filtration et de perméabilité selon les spécifications établies par l’AFNOR (efficacité de filtration vis-à-vis d’aérosols de 3 µm supérieure à 70% et 90% pour deux catégories de masques, et perméabilité à 100 Pa supérieure à 96 L.m-2.s-1). Face à l’urgence, ces différents laboratoires ont mis en œuvre des protocoles différents pour caractériser ces dispositifs. La présente communication vise à comparer les résultats obtenus par trois laboratoires impliqués dans ces essais en utilisant des protocoles différents. Les résultats montrent un bon accord entre les trois laboratoires impliqués dans l’intercomparaison avec des dispersions probablement imputables à l’hétérogénéité des échantillons.

Soleiman BOURROUS (Gif sur Yvette), François-Xavier OUF, V. MOCHO, S. POIRIER, M. BARRAULT, D. THOMAS, A. CHARVET, N. BARDIN-MONNIER, J. C. APPERT-COLLIN, A. FOUQUEAU, A. BESCOND, F. GAIE-LEVREL
16:50 - 17:10 #24797 - Influence du lavage sur les performances des masques à usage médical.
Influence du lavage sur les performances des masques à usage médical.

Ce travail  s’inscrit dans le cadre du projet national « Re-Use » visant à étudier la possibilité d’une réutilisation des masques à usage médical après lavage et stérilisation. Les résultats présentés ici concernent l’étude menée entre le CHU de Nancy et le LRGP sur l’influence du lavage et du nombre de lavages sur les performances de onze références différentes de masque. Il ressort de cette étude que le protocole de lavage du CHU de Nancy ne semble pas altérer de façon notable les performances de filtration des différents masques chirurgicaux testés pour lesquels l’efficacité demeure vis à vis des gouttelettes de 3 µm.

Dominique THOMAS (Nancy), Jean-Christophe APPERT-COLLIN, Nathalie BARDIN-MONNIER, Nathan BERNARD, Augustin CHARVET, Olivier DUFAUD, Maud LEBRUN, Flavien HUIN, Claire DESSALE, Fabienne ANTOINE
Visioconférences
17:10

Mercredi 27 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
12
17:10 - 17:20

Hommage au Professeur A. Renoux

Visioconférences
17:20

Mercredi 27 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
13
17:20 - 17:30

Hommage au Professeur G. Tymen

Visioconférences
17:30

Mercredi 27 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
13bis
17:30 - 17:40

Remise du Prix Jean Bricard

Visioconférences
Jeudi 28 janvier
08:30

Jeudi 28 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
14
08:30 - 10:10

Physique et Chimie des Aérosols

Présidents de séance : Alain MIFFRE (Assistant Professor) (VILLEURBANNE), Denis PETITPREZ (Villeneuve d'Ascq)
08:30 - 08:50 #24811 - Origine des aérosols inorganiques secondaires dans le nord de la France et évolution prévisible .
Origine des aérosols inorganiques secondaires dans le nord de la France et évolution prévisible .

Une comparaison des concentrations et de la composition chimique des PM2,5 entre des sites périurbains, ruraux et naturels a été menée dans le Nord de la France. Elle montre une faible différence des concentrations massiques en PM2,5 entre les sites périurbain/rural (+1,8 µg m-3), qui contraste avec les différences plus élevées pour les sites périurbain/naturel et rural/naturel (+6,7 et +4,9 µg m-3, respectivement). Quelle que soit la typologie du site, les aérosols inorganiques secondaires (AIS) représentent environ 50% de la masse des PM2,5, le nitrate d'ammonium (NH4NO3) étant le principal constituant. Cette pollution à l’échelle régionale s’explique en partie par le transport de masses d'air en provenance du Benelux et de l'Allemagne, ces zones étant connues comme émettrices de gaz précurseurs d’AIS. Bien qu'il y ait une tendance à la baisse des concentrations en PM2,5 au cours des dernières années, l’impact sur la santé pourrait ne pas diminuer en raison d’une évolution de la composition des AIS vers des aérosols enrichis en sulfates.

Pablo ESPINA (Douai Cedex), Cecile DEBEVEC, Esperanza PERDRIX, Laurent ALLEMAN, Aude BOURIN, Stephane SAUVAGE, Patrice CODDEVILLE
08:50 - 09:10 #24844 - Rôle de la réactivité des produits résiduaires organiques sur la formation d’aérosols organiques secondaires.
Rôle de la réactivité des produits résiduaires organiques sur la formation d’aérosols organiques secondaires.

Les aérosols organiques secondaires représentent une des principales sources d'incertitudes dans la compréhension actuelle du climat. Il est bien connu maintenant que l'agriculture contribue aux émissions d'aérosols primaires dans l’atmosphère, mais il n'existe pas d’estimation sur la formation d'aérosols organiques secondaires.

Ce travail montre que les produits résiduaires organiques, et notamment les boues d'épuration, représentent une source non comptabilisée de précurseurs d’aérosols organiques secondaires par ses émissions de scatole, C9H9N. Les taux d'émission et de nucléation du scatole dus à la réactivité de l'ozone ont été déterminés en laboratoire. Nos résultats montrent que le SO2 joue un rôle clé dans l'oxydation du scatole et entraîne la formation de nouvelles particules. Les résultats présentés ici apportent de nouvelles connaissances sur un nouveau mécanisme de nucléation à partir du recyclage des produits résiduaires organiques.

Raluca CIURARU (Thiverval-Grignon), Julien KAMMER, Céline DECUQ, Marin VOJKOVIC, Kawssar HAIDER, Yvain CARPENTIER, Florence LAFOUGE, Corentin BERGER, Marjolaine DESCHAMPS, Ismael ORTEGA, Florent LEVAVASSEUR, Sabine HOUOT, Benjamin LOUBET, Denis PETITPREZ, Cristian FOCSA
09:10 - 09:30 #24804 - Mise en évidence du couplage optique interne entre monomères à l'aide de l'analyse phaseurielle.
Mise en évidence du couplage optique interne entre monomères à l'aide de l'analyse phaseurielle.

L.a théorie de Rayleigh-Debye-Gans est une approximation utilisée pour la diffusion et l’absorption de la lumière par des nanoparticules dans le spectre visible de la lumière. L’objectif de cette étude est de mettre en évidence l’origine des déviations observées entre des sections efficaces d’absorption et de diffusion calculées avec précisions et celles prédites par l’approximation de RDG. Dans ce but, nous analysons le champ électrique interne en utilisant une analyse de phaseurs sur des nanoparticules bi-sphériques pour différents cas. Les deux sphères sont étudiées soit, en recouvrement, soit, séparées avec l’approximation discrète dipolaire (DDA). L’approche phaseurielle révèle l’influence de l’orientation de la bisphère, de la fonction d’absorption E(m) de la fonction de diffusion F(m) et de la longueur d’onde. 

Clément ARGENTIN (Saint-Étienne-du-Rouvray), Jérôme YON, Marek MAZUR, Romain CEOLATO, Matthew BERG
09:30 - 09:50 #24831 - Cristallisation de particules submicrométriques à partir d'un procédé aérosol sous vide.
Cristallisation de particules submicrométriques à partir d'un procédé aérosol sous vide.

Des particules organiques sub-micrométriques sont cristallisées par un procédé appelé spray flash évaporation (SFE). Dans ce processus, l'atomisation sous vide d'une solution surchauffée et pressurisée permet de générer un flux continu de particules organiques avec des tailles et des morphologies réglables. Les mécanismes de croissance de bâtonnets de caféine par SFE sont dérivés à partir des propriétés de l'aérosol, telles que la taille des gouttelettes, le taux d'évaporation du solvant, le temps de filtrage et en étudiant la morphologie des particules (entre < 1 et 30 µm) par microscopie. Les résultats mettent en évidence les mécanismes de nucléation de particules primaires à l'intérieur des microgouttelettes et leur croissance avec le temps de résidence dans le filtre.

Yan BUSBY (Saint-Louis), Denis SPITZER
09:50 - 10:10 #24801 - Effets de la rugosité du substrat sur la contribution de la force de Van der Waals et de la force électrostatique à l'adhésion de particules.
Effets de la rugosité du substrat sur la contribution de la force de Van der Waals et de la force électrostatique à l'adhésion de particules.

Nous avons caractérisé l'effet de la rugosité du substrat sur la contribution de la force de van der Waals et de la force électrostatique sur l’adhésion de particules, en utilisant des méthodes théoriques. Nous avons constaté que, pour les surfaces étudiées, la rugosité du substrat peut augmenter ou diminuer l'adhésion dû à la force électrostatique jusqu’à un facteur ~ 2. Toutefois, elle peut également atténuer la force de van der Waals de plusieurs ordres de grandeur. Ainsi, la rugosité du substrat peut modifier la contribution dominante de la force de van der Waals, vis-à-vis de la  force électrostatique, à l'adhésion de particules.

Siddharth RAJUPET (Cheswick, Etats-Unis), Adriaan RIET, Qizan CHEN, Mamadou SOW, Daniel LACKS
Visioconférences
10:10

Jeudi 28 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
15
10:10 - 10:40

Pause - Visite de l'exposition.

10:10 - 10:15 PRÉSENTATION SOCIÉTÉ TECH SYSTÈMES.
10:15 - 10:20 PRÉSENTATION SOCIÉTÉ ADDAIR.
Visioconférences
10:40

Jeudi 28 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
16
10:40 - 12:40

Bioaérosols et Qualité de l'Air

Présidents de séance : Marjorie DRAGHI (Champs-sur-Marne), Pauline LOISON (Responsable d'études) (Vandoeuvre-lès-Nancy)
10:40 - 11:00 #24827 - Caractérisation des émissions et des expositions aux agents chimiques et biologiques dans locaux d’une entreprise fromagère.
Caractérisation des émissions et des expositions aux agents chimiques et biologiques dans locaux d’une entreprise fromagère.

Une campagne de mesures a été menée dans une entreprise industrielle produisant des fromages dans le but d’étudier les polluants atmosphériques chimiques et biologiques et les expositions professionnelles associées. Les résultats montrent qu’une tâche portant sur le brossage d’une catégorie de fromages provoque une émission massive de particules dans l’air. Essentiellement constituées d’entités fongiques particulaires inhalables, cette émission s’accompagne d’expositions individuelles en moisissures cultivables élevées (107 UFC/m3). L’ambiance de travail dans les hâloirs est aussi caractérisée par une forte concentration en CO2 (3000-4000 ppmv) et une humidité relative de l’air élevée ( > 95 %). Ces constats suggèrent un risque, notamment de nature immuno-allergique, pour les travailleurs exposés en charge des activités de soins des fromages et attirent l’attention sur les ambiances de travail dans les hâloirs (concentration en CO2 et humidité relative de l’air élevées). Les données ont permis de mieux comprendre les situations de travail et fournissent de nombreux éléments pour proposer des améliorations.

Philippe DUQUENNE (Vandoeuvre-lès-Nancy), Xavier SIMON, Nathalie MONTA, Lise ALONSO, Catherine COULAIS, Juliette KUNZ, Bruno GALLAND
11:00 - 11:20 #24828 - Identification et quantification de bioaérosols dans une fromagerie avec une approche de biologie moléculaire.
Identification et quantification de bioaérosols dans une fromagerie avec une approche de biologie moléculaire.

La communauté microbienne des bioaérosols d’une fromagerie a été étudiée à l’aide de techniques de biologie moléculaire dans le cadre d’une démarche de prévention. Les bactéries et moisissures ont été quantifiées par PCR quantitative et identifiées grâce au séquençage haut débit, dans six zones d’activités de la fromagerie. La prédominance du genre fongique Penicillium et du genre bactérien Afipia a été observée. Les résultats indiquent aussi que la quantité de moisissures est nettement supérieure à la référence intérieure lors des activités de soins apportées aux fromages et que la composition de la communauté microbienne est différente en fonction de l’activité. La composition des bioaérosols en fromagerie est peu documentée ou essentiellement via une approche de cultivabilité. Ce travail présente donc une approche globale de caractérisation des bioaérosols et permet d’enrichir les connaissances sur ce type d’atmosphère professionnelle.

Lise ALONSO (Vandoeuvre les Nancy), Cécile DZIURLA, Catherine COULAIS, Philippe DUQUENNE, Xavier SIMON
11:20 - 11:40 #24834 - Les particules en milieu scolaire : retour d'expérience d'une étude innovante et expérimentale sur la co-exposition air-bruit.
Les particules en milieu scolaire : retour d'expérience d'une étude innovante et expérimentale sur la co-exposition air-bruit.

Le Cerema Hauts-de-France a réalisé une étude expérimentale et innovante sur la qualité de l’air et le bruit en milieu scolaire, cofinancée par la DREAL Hauts-de-France et par la Direction Générale de la Prévention des Risques (DGPR) en collaboration avec la ville de Lille. L’étude a permis d’étudier la présence de polluants spécifiques liés aux activités ou aux bâtiments et d’établir des propositions pour améliorer la Qualité de l’Air Intérieur et réduire le bruit en milieu scolaire. L’étude a mis en évidence des problématique d’exposition des élèves aux particules PM2.5 et PM10 notamment lors des mouvements des élèves dans les classes et d‘émissions par les activités de ménage en période hivernale.

Emmanuel ROUX (HAUBOURDIN CEDEX), I. CHARLES, C. BUGAJNY, L. HERLIN
11:40 - 12:00 #24802 - Toxicité de particules ultrafines organiques sur les cellules épithéliales bronchiques humaines Beas-2b.
Toxicité de particules ultrafines organiques sur les cellules épithéliales bronchiques humaines Beas-2b.

La pollution de l’air a des effets sanitaires importants et les particules en suspension y contribuent de façon majeure. Les particules ultrafines (PUFs) ont un diamètre aérodynamique égal ou inférieur à 0.1µm et peuvent pénétrer profondément dans l’arbre respiratoire et atteindre d’autres organes comme le foie, le cœur et le cerveau. Les PUFs seraient plus toxiques en raison de leur surface spécifique qui absorberait davantage des composés organiques. L’objectif de cette étude est de montrer les effets toxicologiques des PUFs avec une teneur importante en composés organiques sur le modèle BEAS-2B, en utilisant une exposition à l’interface air-liquide afin de maintenir leurs caractéristiques microphysiques.

Ana Teresa JUAREZ FACIO (Rouen), Jérôme YON, Cécile CORBIÈRE, Laurence CHEVALIER, Jean-Marie VAUGEOIS, Christelle MONTEIL
12:00 - 12:20 #24840 - Reconnaissance des pollens dans l'air ambiant par étude des propriétés de diffusion lumineuse.
Reconnaissance des pollens dans l'air ambiant par étude des propriétés de diffusion lumineuse.

Les pollens sont des bioaérosols qui ont un impact fort sur la santé de millions de gens à travers le monde. Paradoxalement, les méthodes utilisées actuellement pour leur détection sont peu efficaces. L’objectif de cet article est d’explorer une nouvelle piste pour les identifier grâce à leurs propriétés de diffusion lumineuse. En particulier, nous avons dans un premier temps examiné la capacité du LOAC, un mini compteur optique d’aérosols, à détecter leur présence dans l’air ambiant. Ensuite, nous avons réalisé des tests à l’aide de l’instrument PROGRA2 afin d’étudier leurs réponses optiques. Les résultats montrent que les propriétés de brillance et de polarisation peuvent permettre de discriminer les pollens étudiés mais aussi de les distinguer par rapport à d’autres types d’aérosols (minéraux ou carbonés). Certains des pollens ayant des réponses optiques similaires, d’autres paramètres doivent être considérés pour atteindre l’objectif de discrimination.

Houssam EL AZARI (Orléans), Jean Baptiste RENARD, Johann LAUTHIER, Jérôme RICHARD, Jérémy SURCIN, Esso-Ridah BLEZA
12:20 - 12:40 #24814 - Diffusion optique de bioaérosols résolue en polarisation : Etude de cas sur le pollen d'Ambroisie.
Diffusion optique de bioaérosols résolue en polarisation : Etude de cas sur le pollen d'Ambroisie.

Les bioaérosols sont particulièrement intéressant à étudier, notamment par fluorescence optique. Parmi les bioaérosols, les pollens sont d’un intérêt majeur en raison de leur fort impact sanitaire et climatique, appelé à s’intensifier dans les décennies à venir sous l'effet du changement climatique. Historiquement étudiés par microscopie, les pollens sont depuis une décennie également étudiés par fluorescence et plus rarement par diffusion optique. On se propose ici de quantifier en laboratoire la diffusion optique de pollen, résolue en polarisation, en raisonnant sur le pollen d’ambroisie, principal allergène en France. Le pollen d’ambroisie possède une large taille (20 µm) et une structure très complexe, avec des irrégularités de surface de l'ordre du micromètre, pour lequel la diffusion ne suit pas, à priori, la théorie de Mie. L’étude, récemment publiée dans JQSRT (Cholleton et al., 2020), est réalisée à deux longueurs d'onde.

Danaël CHOLLETON (Villeurbanne), Emilie BIALIC, Antoine DUMAS, Pascal KALUZNY, Patrick RAIROUX, Alain MIFFRE
Visioconférences
12:40

Jeudi 28 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
10ter
12:40 - 12:50

Remise du Prix André Renoux du Meilleur Poster

Visioconférences
12:50

Jeudi 28 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
10bis
12:50 - 14:20

PAUSE DÉJEUNER ET VISITE DE L’EXPOSITION

(Salles virtuelles des exposants)
12:50 - 12:55 PRÉSENTATION SOCIÉTÉ BERTIN INSTRUMENTS.
12:55 - 13:00 PRÉSENTATION SOCIÉTÉ TSI.
13:00 - 13:05 PRÉSENTATION SOCIÉTÉ AIRINSPACE.
Visioconférences
14:20

Jeudi 28 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
17
14:20 - 17:10

Combustion et Procédés

Présidents de séance : Augustin CHARVET, Ismaël ORTEGA
14:20 - 14:40 #24805 - Différents processus de la synthèse des nanoparticules multi-composants.
Différents processus de la synthèse des nanoparticules multi-composants.

Pour obtenir des nanopoudres avec des propriétés superieures, le mélange de différents matériaux offre la possibilité de produire un large éventail de combinaison et de morphologies. La zone de contact entre deux matériaux, en particulier, peut donner lieu à de nouvelles propriétés. Dans cette contribution, trois méthodes d’aérosol pour la production de nanopoudres avec différents contacts interparticulaires sont présentées, c’est-à-dire la décharge à étincelles, le séchage par pulvérisation et le mélange bipolaire. Les produits sont caractérisés par des méthodes établies (TEM, SMPS, ELPI, ICP-MS) et par des techniques auto-développées (photoémission d’aérosol, Impaction à basse pression, spectroscopie d’aérosol UV-vis).

Alfred WEBER (Clausthal-Zellerfeld, Allemagne), Malte BIERWIRTH, Varun GANESAN, Vinzent OLSZOK
14:40 - 15:00 #24825 - Evolution de la perte de charge de médias métalliques colmates par un aérosol liquide.
Evolution de la perte de charge de médias métalliques colmates par un aérosol liquide.

Dans les réseaux de ventilation, l'utilisation de pré-filtres métalliques est envisagée pour protéger les filtres THE d’un éventuel rejet d’aérosol liquide qui pourrait affecter les performances du système de filtration. Cette étude porte sur l’influence des caractéristiques du média (épaisseur, compacité et diamètre moyen des fibres métalliques) et de la vitesse de filtration sur l’évolution de la perte de charge de médias métalliques au cours de la filtration d’un aérosol liquide. Ce travail a mis en évidence que ces paramètres influent non seulement sur la perte de charge à saturation mais également sur la quantité de liquide accumulée dans le filtre.

Marie LECOQ (Gif sur yvette), Soleiman BOURROUS, Thomas DOMINIQUE, Jean Christophe APPERT COLLIN, Fabien FLOC'HLAY
15:00 - 15:20 #24795 - Application de la technique de précoating pour améliorer la régénération des filtres soumis aux nanoparticules métalliques.
Application de la technique de précoating pour améliorer la régénération des filtres soumis aux nanoparticules métalliques.

Cette étude porte sur l’influence d’une précouche de particules microniques sur l’efficacité de décolmatage de médias filtrants plans colmatés par des nanoparticules métalliques. Il ressort de ce travail que la masse, et donc l’épaisseur de précoating doit être suffisante pour protéger la surface du filtre tout en demeurant limitée pour réduire le coût de l’opération (perte de charge, coût de la poudre de précoating). L’application de précoating entraine, pour les différentes poudres testées, une augmentation significative de l’efficacité de décolmatage de 15% sans précoating à 90% avec précoating. Les cycles colmatage/décolmatage ont par ailleurs mis en évidence la stabilité du processus de filtration (décolmatage efficace après chaque cycle) avec précoating.

Nassim KHIROUNI (Vandœuvre-lès-Nancy), Augustin CHARVET, Dominique THOMAS, Denis BEMER
15:20 - 15:50 Pause - Visite de l'exposition.
15:20 - 15:25 PRÉSENTATION SOCIÉTÉ LVM’AIR.
15:25 - 15:30 PRÉSENTATION SOCIÉTÉ ENVICONTROL.
15:50 - 16:10 #24800 - Etude expérimentale de l'abattage humide comme procédé d'assainissement de l'air.
Etude expérimentale de l'abattage humide comme procédé d'assainissement de l'air.

Les poussières sont fréquemment observées dans les atmosphères de travail, et la prévention des maladies professionnelles dues à l’exposition des salariés à ces particules est un enjeu en termes d’hygiène industrielle. Dans ce travail, l’étude expérimentale d’une situation d’abattage humide a été réalisée. Les résultats mettent en évidence l’influence de nombreux paramètres (diamètre des particules d’aérosol, diamètre des gouttes, vitesse des gouttes, hauteur du spray, etc.) sur l’efficacité de collecte. Ces résultats permettront d’améliorer le dimensionnement de ce procédé en fonction des situations rencontrées.

Naïma GAUDEL (Vandoeuvre Cedex), Denis BEMER, Fabien GERARDIN
16:10 - 16:30 #24782 - Agrégation et croissance de surface des particules des suies produites dans une flamme laminer d'éthylène prémélangée.
Agrégation et croissance de surface des particules des suies produites dans une flamme laminer d'éthylène prémélangée.

L’agrégation et la croissance de surface des particules de suie sont simulées numériquement à l’aide d’un code aux éléments discrets de type Monte Carlo où chaque agrégat est suivi dans le temps. La croissance de surface n’a pas un impact notable sur la dimension fractale des agrégats. En revanche, elle augmente considérablement la compacité locale des agrégats comme le révèle le « packing factor ». Le taux de recouvrement et le nombre de coordination des monomères en sont à l’origine. Les agrégats produits sont notamment similaires à ceux observés expérimentalement. Finalement, négliger la croissance de surface peut conduire à des erreurs d’un facteur 8 à 10 sur la fraction volumique de suie.

José MORAN (Saint Ettienne du Rouvray), Alexandre POUX, Jérôme YON
16:30 - 16:50 #24843 - Impact du catalyseur sur les caractéristiques physico-chimiques des particules émises par la combustion d'un carburant aéronautique.
Impact du catalyseur sur les caractéristiques physico-chimiques des particules émises par la combustion d'un carburant aéronautique.

Cette étude vise à mettre en évidence l’impact d’un lit catalytique sur les caractéristiques physico-chimiques des particules émises par combustion d’un carburant aéronautique, c’est-à-dire leur concentration en nombre et en masse, leur distribution en taille ou leur composition chimique. En détruisant les composés organiques présents en phase volatile mais également à la surface des particules non volatiles, le catalyseur a pour effet de réduire la taille des particules ainsi que leur concentration en nombre et en masse. La caractérisation chimique a également montré son rôle dans la destruction des composés soufrés.

Antoine BERTHIER (Villeneuve d'Ascq), Rafael BARRELLON-VERNAY, Ismael ORTEGA, David DELHAYE, Cristian FOCSA
16:50 - 17:10 #24808 - Production de suies lors d'un incendie : effet de la concentration en dioxygène du gaz comburant.
Production de suies lors d'un incendie : effet de la concentration en dioxygène du gaz comburant.

La caractérisation des suies produites lors d’un incendie s’avère indispensable afin de décrire leur comportement physico-chimique et les conséquences induites par leur transport et leur dépôt. Ce travail présente les développements expérimentaux réalisés sur l’influence de la sous-oxygénation du gaz comburant, induite par le confinement de nombreuses installations industrielles, sur les propriétés physico-chimiques de suies. Des premiers éléments d’interprétation sont de plus introduits.

François-Xavier OUF (Saclay), Laura LINTIS, Cécile VALLIERES
Visioconférences
17:10

Jeudi 28 janvier

Ajout à votre liste de favoris
Suppression de votre liste de favoris
18
17:10 - 17:20

Conclusions du CFA 2021

Visioconférences